album
Ombres Et Visages

Plus jamais

paroles et musique : Mathis
 

Marcher dans les rues le soir
Traîner alors qu’il est tard
Dormir avec ma guitare
Plus jamais

Parler avec mes amis
Jusque tard dans la nuit
Ne pas penser aux voisins
Qui se plaignent du bruit

Prendre du temps pour soi
Fuir un peu quelquefois
Les responsabili-
Tés qui pesaient sur moi
Plus jamais

Laisser chanter Bowie
« All The Young Dudes », tant pis
Le son à fond, les amplis
Plus jamais

Le cinéma d’auteur,
Les séances à toute heure
Truffaut, Welles ou Preminger
J’les connaissais par cœur

Et puis les rues, les cafés,
Mes lieux chers, attitrés,
Cette forme de liberté
Que j’m’étais inventée
Plus jamais

Mais les nuits sans sommeil
Et ce froid au réveil
Où je sentais le vide
Près de mon oreiller

Toutes ces joies, ces douceurs
Presque en apesanteur
La peur de rentrer chez soi
Et de compter les heures

Et ma vie sans recours
Un peu fin de parcours
Avec de vrais bonheurs
Mais sans amours
Plus jamais
Plus jamais
Plus jamais
Avec toi
Désormais

Marcher dans les rues le soir
Trainer alors qu’il est tard
Etre triste, être seul, sans espoir
Plus jamais

Toutes les paroles présentes sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs.
 

Moment magique où le talent d'un artiste vient illuminer une chanson : Yan Péchin a su créer un espace atmosphérique sonore incomparable, impressionniste et touchant. Le texte parle du changement, du passage vers un univers de certitude et d'accomplissement.
C'est aussi un hommage aux références personnelles, à tout ce qui a pu constituer le quotidien de quelqu'un qui attendait que tout change.