album
Ombres Et Visages

La fenêtre d'en face

paroles et musique : Mathis
 

Ombre mélancolique langoureuse et docile
Ouvrant les rideaux blancs vaporeux et muets
Un instant se délivre par ses gestes fébriles
De sa journée, de ses soucis, de ses secrets

Elle se détend, défait les mèches de ses cheveux
Marche pieds nus, dans le salon s’immobilise
Retire quelques habits, n’en fait plus qu’à sa guise
Puis disparaît un court instant vers d’autres lieux

Ça se passe
A la fenêtre d’en face

Lorsqu’elle revient, toute en satin, plus rien ne bouge
Elle croque une pomme, quelques raisins, se désaltère
Tout devient lent, presque envoûtant, presque chimère
Sa moindre ondulation, sa plus courte secousse

Puis troublante et légère, improvise une danse
Virevolte, tournoie du fauteuil au buffet
Presque essoufflée, rit tendrement de ce qu’elle fait
Et sa peau se colore de tellement d’innocence

Ça se passe
A la fenêtre d’en face

Et d’une main féline, elle éteint la lumière
Referme les rideaux comme on remet un voile
Bientôt, peut-être, dans la nuit qui s’installe,
Sa douce silhouette, en secret, reviendra...

Toutes les paroles présentes sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs.
 

"La fenêtre d'en face" est une chanson particulière, qui décrit une jeune femme seule chez elle, à la fin de la journée. Rien d'autre à ajouter, c'est une affaire de suggestion et d'imagination... Musicalement, un arrangement inédit, une petite boite à musique pour souligner l'idée d'un personnage qui danse, gracieux et inaccessible. Et le violoncelle, majestueux.